Chiot : Ce qu’il faut savoir avant de s’engager

Prendre un chiot au hasard est très tentant ! Mais ce n’est pas pour ça qu’il faut se lancer tête baissée sans prendre un ou deux trucs en considération. Eh oui ! Il ne suffit pas de débarquer dans une animalerie et de réclamer un petit chien pour trouver le compagnon idéal.

Je risque même d’étonner ceux qui veulent adopter un chien pour la première fois, puisqu’il y a des critères qui méritent toute votre attention avant de vous engager à prendre un animal de compagnie.

Les muqueuses du chiot

Ce n’est peut-être pas la chose que vous pensez à regarder en premier, mais un chiot qui a des muqueuses en bon état sera toujours plus intéressant qu’un autre qui aura des problèmes à ce niveau.

Pour savoir s’il est en bonne santé, votre chiot doit avoir des muqueuses bien pigmentées. Un trait à ne pas laisser au hasard dès que le petit toutou a plus de 3 mois. Retenez qu’un défaut de pigmentation veut aussi dire que le chiot peut cacher des maladies plus ou moins graves.

Les poils du toutou

Il va bien falloir rester vigilant au niveau des poils du chien pour savoir s’il en vaut le coup ou non. Les signes qui alertent : les tâches sous les poils qui peuvent laisser présager une maladie de peau ou quelque chose de beaucoup plus grave.

Je vous recommande aussi de rester sur vos gardes si l’odeur du chiot est différente de celle d’une portée normale. Une légère odeur qui rappelle celle d’une portée est bon signe. En revanche, n’insistez pas si vous sentez que le pauvre animal a décidément quelque chose de pas net au niveau de la peau ou des poils.

Les yeux de l’animal

C’est un détail qui ne vous trompera pas si le chien est en mauvaise santé. L’état de ses yeux va être assez explicite pour vous alarmer. Dès qu’il a un regard terne ou plus vitreux que la normale, c’est le signe qu’il couve quelque chose de pas très net.

Mieux vaut donc s’abstenir et prendre un chiot qui aura une meilleure forme, même si ça fait penser à de la discrimination. Mais quand on s’intéresse à ces chiots, on découvre généralement qu’ils ont de graves maladies et qu’ils ont peu de chances de passer quelques mois. Alors, merci, mais non merci.