Twitter

Tout savoir sur l’apprentissage de la parole chez les perroquets

le

Parmi les oiseaux les plus fascinants de ce monde, le perroquet s’illustre par sa capacité à apprendre le langage humain. Mais comment communique-t-il réellement, et quelles sont les différentes méthodes à utiliser pour lui apprendre à parler ? Lisez ce qui suit pour tout savoir sur l’apprentissage de la parole chez les perroquets. Comment le perroquet peut-il communiquer ? Anatomiquement, l’organe vocal propre à tous les oiseaux est « la syrinx », un organe au rôle prépondérant quant à la production de son chez les oiseaux. Les différents sons émis sont ensuite modulés par les mouvements de langue. Le perroquet dispose de capacités d’imitation et d’apprentissage vocal proche de l’humain, et est doté de sept noyaux cérébraux qui interviennent dans la motricité et le traitement de l’information sonore. Qu’ils communiquent pour se rassembler, pour échanger des informations entre eux ou pour se renseigner sur un partenaire, sur leur état émotionnel, sur leur identité ou encore sur leur environnement, les perroquets possèdent des capacités cognitives très développées qui leur permettent, comme chez l’humain, de développer des capacités liées à l’apprentissage du langage. Comme un enfant, le perroquet passe par différentes étapes d’apprentissage : la phase d’écoute, le « babillage » ou phase approximative (l’oiseau s’exerce à produire le son), la phase d’appropriation (le mot entre dans le répertoire de l’oiseau) et enfin la phase de normalisation. Très intelligents, les perroquets ont une capacité d’apprentissage vocal qui dure tout au long de leur vie. Les différentes façons de lui apprendre à parler S’il existe de nombreuses méthodes pour apprendre à parler à votre perroquet, chacune requiert la présence d’un modèle réel. La méthode modèle – rival Jeu de rôle entre deux enseignants (humains) et un élève (le perroquet), la méthode modèle – rival met en scène une discussion autour d’un objet précis, en le désignant par la parole et le regard. Le but de cette manœuvre étant de rendre le perroquet « rival » de l’humain dans la mesure où il se mettra à convoiter l’objet, et à attirer votre attention pour l’obtenir. Dans cette méthode de communication, le contact visuel est très important, et une prononciation correcte doit être récompensée en donnant l’objet à votre perroquet et en le félicitant. La méthode intuitive La méthode intuitive se base quant à elle sur une interaction entre l’humain (enseignant) et le perroquet (élève). En désignant simplement des objets par leur nom, l’enseignant doit alterner, au cours d’une leçon, des phases d’interaction humain – objet (observées par le perroquet élève), et des phases d’interaction oiseau – objet (observées par l’humain enseignant). Plus fonctionnelle que la méthode précédente, la méthode intuitive permet au perroquet d’interagir avec l’objet, dans la mesure où il y a librement accès. Le rôle de l’enseignant est ici de nommer l’objet, de montrer son utilité, etc. La méthode répétition – association Très efficace, la méthode répétition – association permet de nombreuses interactions. Cette méthode se compose de deux phases. La première consiste à répéter deux ou trois mots au perroquet, sans lui montrer les objets désignés par ces mots. La seconde étape correspond à la phase d’association, au cours de laquelle le perroquet apprend à associer les mots aux objets. Ici, les caractères référentiels et associatifs sont très fortement développés, et il est important de féliciter votre oiseau et de le récompenser en lui donnant l’objet désigné lors d’une bonne prononciation. La méthode diffusion La méthode diffusion implique elle aussi la mise en place de deux phases, et utilise la technologie. La première phase consiste à faire écouter au perroquet des mots enregistrés sur fichier audio, en diffusant cet enregistrement lorsque vous n’êtes pas présent. La seconde phase est la même que dans la méthode répétition – association, à savoir, les félicitations et récompenses en cas de bonne prononciation. Ludiques et pédagogiques, ces différentes méthodes vous permettent d’obtenir des résultats extraordinaires. Intelligent et disposant de capacités cognitives hors du commun, le perroquet n’a pas fini de nous...

Le Berger Malinois : ce chien est-il fait pour vous ?

le

Le berger malinois, c’est ce chien assez grand (entre 56 et 62 cm pour les femelles, entre 60 et 66 cm pour les mâles) et svelte (20-25 kg pour les femelles, 25-30 kg pour les mâles), au poil court et de couleur fauve. Ses oreilles sont pointues et dressées, ses yeux foncés. Sa queue, de longueur moyenne, dépasse le jarret. Quelles sont les origines de la race ? Initialement chien de troupeau, le Malinois est originaire de la région de Malines, en Belgique. C’est l’un des quatre bergers belges, avec les Tervueren, le Laekenois et le Groenendael. Il ressemble au berger allemand, bien connu, mais qui est caractérisé par un masque noir sur la tête. Le Club canin du chien de berger belge est fondé en 1891, et la variété du berger belge malinois est officiellement établie en 1909, avec la reconnaissance du type fauve charbonné à poil court.   Caractère et conditions de vie C’est un très bon chien de garde et de protection, peu agressif et doué pour l’obéissance. Fidèle et affectueux, il vit pour son maître. Il peut vivre avec des enfants. De tempérament affirmé et sportif, le berger malinois est performant dans toutes les disciplines canines et sportives, notamment les parcours d’agility. Intelligent, loyal, joueur et jamais peureux, c’est un chien qui apporte de grandes satisfactions, pour peu qu’on ait la possibilité de le promener régulièrement en plein air. Car ce chien puissant et musclé a besoin de se dépenser. Il peut vivre en appartement, mais même un chiot malinois ne se contentera pas d’un simple jardin. Cette race a besoin d’activités : il faudra le sortir et le faire se dépenser tous les jours. Il adore les promenades en forêt. A la maison, il peut cohabiter avec d’autres animaux. Il peut être sujet au stress : il faut alors lui proposer une ballade. Bon chien de travail, polyvalent, le berger belge malinois est particulièrement apprécié dans la Police et la Gendarmerie. Le malinois apprend très vite, et veut bien faire. Il a de très bonnes capacités d’écoute et de concentration. Parfaitement apte à être chien policier, le berger malinois est à la fois robuste, courageux, loyal, et réactif au moindre ordre. Il sert notamment pour les avalanches et les recherches dans les décombres. Il est bien entendu capable de rechercher les produits stupéfiants et les explosifs. En France, ils sont actuellement plus de mille à travailler dans l’armée de terre, dont une douzaine à la disposition du RAID. Après les bergers belges malinois, je vous invite à lire cet article si vous souhaitez adopter un berger allemand d’élevage dans le 06. Alimentation et santé du Malinois Son alimentation doit être riche en protéines et en glucides. Des croquettes de bonne qualité peuvent faire l’affaire, mais le mieux est de mélanger des croquettes et de la viande crue. Le berger malinois adulte mange deux fois par jour, une fois le matin avec une ration assez légère, et une fois le soir de façon plus copieuse. Le chiot malinois a besoin de 3 repas par jour, jusqu’à l’âge de 6 mois. Un berger malinois âgé va manger un peu moins qu’un jeune adulte, car son métabolisme sera un peu ralenti, et il bougera moins. La gamelle doit être surélevée pour les chiens âgés. Les croquettes seront différentes selon l’âge de votre chien. Jusqu’à l’âge d’un an, donnez-lui des croquettes pour chiot, puis passez à des croquettes pour chien adulte, et enfin à des croquettes pour chien senior à partir de l’âge de 8 ans. Dans tous les cas, nourrissez toujours votre berger malinois à heures fixes : il a besoin d’avoir ses habitudes. Evitez de lui donner des morceaux de chocolat, des oignons, de l’ail, et des carcasses de volailles, riches en petits os. Ces diverses « gâteries » ne conviennent absolument pas à son estomac, et pourraient même s’avérer dangereuses pour votre berger malinois. Evitez aussi de lui donner des aliments gras et salés, et notamment les restes de vos repas, car un excès de sel pourrait entraîner des troubles rénaux. L’abreuvement doit être suffisant. Il faut environ 60 ml d’eau potable par kg et par jour, voire plus chez une femelle qui allaite, chez un chiot, ou sous un climat chaud. Côté soins quotidiens, le poil du berger malinois est très simple d’entretien. Le pelage est facile à vivre et ne demande qu’un brossage régulier. Il fait une mue au printemps et à l’automne, mais son poil est court. Les yeux du berger malinois doivent être nettoyés quotidiennement, avec une gaze et du sérum physiologique. Il faut passer la gaze dans le sens du poil, vers l’extérieur. Les oreilles de votre chien doivent être nettoyées avec des gouttes auriculaires, que vous trouverez en animalerie, en pharmacie, ou chez votre vétérinaire. N’utilisez jamais un coton-tige : vous allez surtout tasser les saletés au fond du conduit, et vous pourriez blesser votre chien, s’il fait un mouvement brusque. Veillez aussi à surveiller l’état d’entartrage des dents de votre chient. Les chiots perdent leurs dents de lait vers l’âge de 4 mois. Normalement, les griffes de votre berger malinois s’usent naturellement, grâce à la marche sur sol dur, mais si elles deviennent trop longues, il faut les couper délicatement avec une pince à guillotine. Le berger belge malinois est généralement d’une santé solide. Il peut, parfois, être affecté par une dysplasie de la hanche, maladie commune qui...

Comment choisir l’assurance pour son chien ?

le

Les dépenses vétérinaires pour un chien coûtent en moyenne entre 200 et 500 euros par an. Alors, souscrire une assurance santé pour son fidèle compagnon ressemble à s’y méprendre à une simple marque de bon sens.    Pourquoi faut-il assurer son chien ?   Ce n’est pas une obligation légale, mais souscrire une assurance santé pour votre chien vous fera faire bien des économies. C’est valable pour les chiots, avec les divers soins de vaccination, de tatouage ou de puce électronique, c’est utile aussi durant la vie du chien (avec les visites annuelles, les soins des dents et éventuellement des frais de castration ou de stérilisation), et cela s’avère indispensable durant ses dernières années… On oublie trop souvent que le budget principal à consacrer à un chien n’est pas forcément l’alimentation ou l’hygiène (toilettage, brosse, shampoing) et les accessoires (couchage, cache de transport, laisse, collier, muselière, jouets…). Ce sont les frais vétérinaires, d’analyse en laboratoire, d’échographie, de scanner et d’opération surtout, qui peuvent alourdir considérablement votre budget. Les frais d’identification, ou la moindre consultation vaccinale, coûtent environ 80 euros !   Certaines assurances santé pour chien couvrent aussi les dispositifs médicaux de prévention, tels que les vermifuges ou le collier antipuces. Vous le savez déjà, vous ne laisserez pas tomber votre chien le jour où il aura un accident ou sera atteint d’un cancer, alors mieux vaut prendre les devants. Et, au final et dans le pire des cas, votre assurance santé pour chien pourra aussi couvrir les frais d’euthanasie et d’inhumation, selon la formule choisie.   Comment choisir la bonne assurance ? Se renseigner sur les sites spécialisés  La méthode la plus efficace est sans aucun doute de se renseigner sur les sites spécialisés du web. Il existe même, comme pour toutes les assurances, à l’instar des assurances bancaires, scolaires, immobilières ou pour la voiture, des sites comparatifs d’assurances de santé canine, très clairs et actuels. Trouvez un bon site sur les chiens et renseignez-vous !   Demander à d’autres propriétaires de chiens  Une autre solution est de faire marcher le bouche à oreilles. D’autres propriétaires de chiens sauront vous dire quel choix ils ont fait et s’ils en sont contents.     Faire le bon choix Muni de toutes ces informations, il vous sera facile de sélectionner la bonne assurance canine. Elle vous permettra d’obtenir le remboursement d’une partie ou de la totalité de vos frais vétérinaires, selon la couverture de santé choisie, en contrepartie de l’acquittement d’une cotisation annuelle ou mensuelle, pouvant varier d’environ 5 à 100 euros par mois. Vous serez content d’être allé visiter un site spécialisé, comme toutoupourlechien.com, qui aura défendu votre porte-monnaie. Dans la plupart des cas d’assurance santé pour chien, il vous faudra avancer les frais de vétérinaire, mais les remboursements sont le plus souvent rapides, au bout de deux à trois mois. Les formules les plus économiques remboursent généralement à hauteur de 50 % des frais, mais des formules plus complètes, qui peuvent atteindre les 100%, existent (pour en moyenne 50 euros par mois de cotisation). Les remboursements sont prévus avec pour limite un plafond annuel.  Il est conseillé d’assurer son chien avant qu’il n’atteigne l’âge d’environ 10 ans, car certaines assurances pourraient alors refuser de l’assurer. Pour ne plus hésiter à consulter son vétérinaire, pour être sûr de supporter sereinement les frais médicamenteux et d’hospitalisation qui viendront forcément un jour, la meilleure solution est sans conteste de souscrire à une assurance pour...

Prévenir vos enfants s’ils vous demandent un chiot

le

« Maman, Papa, regardez comme il est mignon ! On peut en prendre un ? ». Combien de fois vos enfants vous bassinent pour adopter un chien ? Tellement de fois que vous décidez de leur offrir ! Mais, il faut bien les briefer avant de se lancer dans l’adoption d’un petit chiot. Première chose : un chiot n’est pas un jouet ! Il faut faire attention à lui surtout quand ils sont petits. Il faut être calme et doux avec eux, les enfants adorent faire des câlins, oui, mais avec un chiot il faut y aller doucement. Deuxième chose : il faut s’en occuper ! Jouer avec lui c’est une chose mais un chien doit aussi être promené au minimum deux fois par jour, penser à lui remplir sa gamelle, lui donner de l’eau pour qu’il puisse s’hydrater quand il veut. Il faut aussi penser à dresser le chiot : se mettre assise, donner la patte, faire le beau, aller au panier après une bêtise ou encore ne pas tirer sur la laisse sont les fondamentaux et les enfants peuvent aussi leur apprendre Troisième chose : quand ils sont petits ils sont mignons mais ils finissent par grandir ! Apprenez à vos enfants à continuer à jouer avec le chien même en étant adulte : il n’a pas d’âge pour jouer à la balle. Dernière chose : c’est un coût ! Quand on dit aux enfants qu’un chien ça coûte chère, ils ne comprennent pas forcément comment. Si vous leur donnez de l’argent de poche, prévenez-les que si besoins ils devront investir un peu de leur argent de poche pour le vétérinaire ou même simplement pour acheter des petits jouets. Après tout ça, s’ils sont toujours autant excités, il va falloir adopter un...

Adopter un berger allemand d’élevage dans le 06

le

Avec ses multiples qualités, le berger allemand fait partie des chiens les plus prisés par les Français. Cet animal de compagnie possède en effet tous les atouts pour vous plaire. Comptez-vous adopter cette race de chien dans le 06 ? Cet article vous présente les différentes raisons pour lesquelles vous devez vous offrir un berger allemand d’élevage. Pourquoi adopter un berger allemand ? Il n’y a pas une, mais plusieurs raisons d’adopter un berger allemand. C’est une race de chien qui possède de nombreuses qualités. En plus de son intelligence exceptionnelle, il séduit par sa capacité à écouter et retenir les instructions de son maître. Cet animal de compagnie est également courageux, loyal et particulièrement vivace. C’est pour cette raison qu’il est apprécié, tant par les particuliers que par les forces de l’ordre. Grâce à son courage, il est le compagnon idéal pour protéger efficacement vos enfants ainsi que votre foyer. Vous n’aurez par ailleurs pas de problème à éduquer votre berger allemand. Il peut en outre, s’adapter facilement au cadre de vie de son propriétaire. Il est en effet capable de s’épanouir, aussi bien dans une maison avec un grand jardin, que dans un appartement. Enfin, le berger allemand est le chien parfait pour vous accompagner dans la pratique de certaines de vos activités telles que l’agility et le ring. Quelles sont les bonnes questions à se poser avant d’acheter un berger allemand dans un élevage ? Pour éviter les pièges, vous devez vous poser les bonnes questions au moment de l’achat. Pour réussir une telle démarche, il vous faut absolument déterminer à l’avance les caractéristiques les plus importantes que vous recherchez chez un chien. Dans le même ordre d’idées, vous devez clairement définir vos envies et vos besoins. Si vous êtes à la recherche d’un animal de compagnie, optez dans ce cas pour un berger allemand parfaitement équilibre au plan psychologique. Enfin, renseignez-vous sur l’établissement afin de trouver un chien à la hauteur de vos attentes. Vérifiez que celui que vous comptez choisir a été élevé dans les meilleures conditions et a reçu une bonne éducation. Vous habitez la French Riviera et vous avez envie d’adopter un berger allemand dans le 06 ? Plus d’infos :...

Craquez pour un chiot bichon Maltais

le

Vous désirez adopter un chiot et vous hésitez ? Voici quelque éléments sur les bichons maltais pour vous aider dans votre choix ! Le caractère du chiot :   Vous avez envie de craquer pour un chiot bichon maltais car vous appréciez l’élégance raffinée de ce jeune chien au pelage d’un blanc immaculé ? Vous faites le bon choix, car ce chiot a aussi un caractère qui en fait un excellent compagnon ! En effet, le chiot bichon maltais a un tempérament très joueur : des heures d’amusement en vue ! C’est aussi un chien très tendre, qui adore se faire chouchouter. Il s’entend très bien avec les enfants, donc il apprécie la compagnie et les cajoleries.   Comment s’occuper d’un chiot bichon maltais :   Vous vous demandez comment vous occuper de votre chiot bichon maltais ? C’est un animal qui est en effet plein d’énergie. Vous le remarquerez souvent en train de vous solliciter pour un jeu. Apprenez-lui donc à donner la patte ! Vous pouvez aussi l’emmener en extérieur : il va aussi adorer jouer à la balle !   Pour dépenser sa grande énergie, vous pouvez aussi l’emmener en promenade. En plus de le divertir, c’est un exercice indispensable pour son bien-être, et notamment son équilibre physique. Autrement dit : il va adorer passer du temps à la campagne ou en forêt...